Conférence sur le Burn-out

Le burn out, c’est fréquent?

Le burn out est une thématique encore nouvelle. Les premières études ont permis d’obtenir des chiffres globaux. Ainsi, reprenant les chiffres de l’European Burn Out Institute, les problèmes de stress, de dépression et d’anxiété liés au travail touchent 15,8% de la population active européenne. La dépression est le plus grand problème de santé mentale chez les Européens en âge de travailler : 20% d’entre eux ont reçu un diagnostic de dépression à un moment de leur vie. Le coût de la dépression a été estimé à 92 milliards d’euros en 2010 au sein de l’UE, avec une perte de productivité représentant plus de 50% du total des coûts liés à la dépression.

Selon les chiffres du ministère de la santé belge, 83.000 ont vécu un burn out en 2014. En France, on estime ce nombre entre 200.000 et 600.000. De nombreuses études basées sur une auto-évaluation par le travailleur rapportent des taux de burn-out atteignant 30% voire dépassant 40% dans les populations étudiées. En Belgique encore, le burn out provoque une invalidité d’une durée moyenne de 7 mois, et 15% des personnes touchées ne retourneront jamais sur le marché du travail.

Il faut noter encore que lorsque la personne est mal accompagnée, la rechute n’est jamais loin: on estime à 50% le taux de rechute dans les deux ans suivant la première crise.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) prévoit qu’en 2020, le stress sera la principale cause d’incapacité de travail, or le burn out en est une conséquences majeures.

Une solution pour sortir du burn out est l’hypnose